ON PARLE

DE NOUS

photo: Anne Bied

»

«

Ce programme respire l'intelligence, la sensibilité... et la musicalité.

                Jacques Bonnaure, magazine Classica

«

»

C'est un régal, la fraîcheur, la simplicité, le naturel sont au rendez-vous.

          Yves Beuvard, Forumopera.com

»

«

Ce disque, qui met en lumière une alchimie rare entre voix et piano, est la très prometteuse première réalisation en commun des deux interprètes.

          

                   Jean Lukas, Journal la Terrasse

pintade.png

«

»

Sans déroger à un velours choisi, Nicolas Royez porte subtilement le lyrisme d’En sourdine auquel le chanteur offre d’exquises nuances .             

               Bertrand Bolognesi, Anaclase